Livraison du dernier kilomètre : en quoi ça consiste ?

Afin d’assurer le bon fonctionnement de toute structure, tout dirigeant doit mettre en place un système logistique professionnel. Autrement dit, celui-ci consiste à optimiser la gestion de flux des produits et de leur traçabilité. Pour autant, le dernier kilomètre marque un vrai challenge dans ce long cheminement. Comment un chef d’entreprise doit-il procéder pour mieux gérer la livraison du dernier kilomètre ?

Logistique du dernier kilomètre : définition

La logistique prend une place importante dans le cadre du fonctionnement d’une entreprise. Elle vise essentiellement à satisfaire l’ensemble des demandes notamment en ce qui concerne la gestion des flux d’informations associées, la traçabilité et les matières utilisées (stockage, emballage ou transport). De ce fait, le responsable spécialisé dans le domaine de la logistique doit être amené à se charger de la gestion de tous les moyens permettant d’atteindre efficacement cet objectif (machines, matériels, etc.). Il doit en même temps mobiliser toutes les ressources dont il a à sa disposition (financières, humaines, matérielles) afin d’y arriver.

Le transport et la livraison des marchandises marquent également un point déterminant de la chaine logistique. En matière de livraison du dernier kilomètre en milieu urbain, la majorité des entreprises font face à de nombreux problèmes. Ces derniers sont souvent associés au respect de l’environnement ou encore à la congestion. De ce fait, il faut restructurer les systèmes d’approvisionnement en centre-ville.

Pourquoi opter pour la logistique du dernier kilomètre ?

Avant toute chose, il faut reconnaître le fait que le kilomètre parait le plus onéreux. Au fur et à mesure que le colis se rapproche de son propriétaire, le prix unitaire de transport est en augmentation. Pour ce ci, nous vous conseillons d’adopter une solution logistique urbaine sur Urby pour réduire l’effet du dernier kilomètre.

En effet, au cours du dernier kilomètre, ce coût peut arriver à son apogée si, depuis les centres de stockage, le point de départ des marchandises est souvent bien géré. Bien entendu, le colis transporté part de façon en flux tendus et regroupée depuis leurs entrepôts vers les lieux de livraison.

En revanche, de plus en plus de logisticiens et de clients se sont souvent confrontés au défi de la livraison du dernier kilomètre quand la marchandise se rapproche de plus en plus de son point de livraison final. C’est notamment le cas du e-commerce et de la VPC qui fait souvent face aux problèmes liés à la préparation du colis et des embouteillages dans la ville.

Opter pour des solutions économiques

Afin de diminuer considérablement l’impact du dernier kilomètre, la première alternative à mettre en place est la mutualisation du transport des marchandises. Pour cela, il suffit d’assurer la livraison du dernier kilomètre des restaurants, des commerces et des clients particuliers avec un seul camion.

Des espaces logistiques urbains sont aussi envisageables pour centraliser les livraisons dans un seul endroit en ville.

Livraison en mode écologique : quelles sont les solutions ?
Quels sont les enjeux écologiques de la livraison en général ?